Association Solidarnum : médiation numérique, réemploi et RUNFABLAB

NEC+Ultra et NEC ! A Nantes du 11 au 14 septembre 2018

dimanche 23 septembre 2018 par webmestre

NEC+Ultra - Numérique En Commun[s] réunissait les territoires ultramarins pour réfléchir pendant deux jours à leurs spécificités en matière d’inclusion numérique. Ils ont ensuite participé à NEC qui réunissait toute la France les deux jours suivants.

 Travaux de NEC+Ultra

 Pour un numérique inclusif dans les territoires ultra-marins

La délégation a été très cordialement accueillie par Francky Trichet, maire-adjoint en charge du numérique de la ville de Nantes dans les locaux de l’association nantaise PING [1] où se sont déroulés les travaux de NEC+Ultra.

JPEG - 232.7 ko
Ultra Numérique avec Francky Trichet et l’équipe de PING

Sept territoires étaient représentés. Par ordre alphabétique : Guyane, Martinique, Mayotte, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Réunion, Saint-Martin.

La mission Société Numérique de l’Agence du Numérique et la MedNum ont participé activement durant les deux jours à ce séminaire ultramarin.

Après un état des lieux très intéressant de la médiation numérique dans chaque territoire il fut effectué dans l’ordre :

 A - le décryptage du rapport "Ensemble pour un numérique inclusif"

Personne du Groupe Ultra Numérique n’aurait été approché pour recueillir chiffres, impressions et besoins. C’est vrai aussi qu’une consultation était ouverte jusqu’à fin 2017.
Les chiffres, taux et tendances refléteraient donc une situation hexagonale comme souvent toute étude qui se voudrait "nationale".

Ces remarques effectuées, les 3 axes de travail préconisés à traduire en autant de groupes ont semblé pertinents : Atteindre et orienter les publics cibles, Structurer l’offre de formation et de médiation, Mobiliser les financements nécessaires.

Ensuite les 11 préconisations importantes du rapport ont été analysées (elles ont même influencé la suite des travaux de NEC+Ultra).
10 sur 11 pourraient être appliquées en Outre-mer en les adaptant aux spécificités inhérentes.
Celle qui préconise "... de privilégier une gouvernance articulée autour de trois échelons (national, intermédiaire et local)" nécessite une réflexion pour répondre à la question posée par le Ministère des Outre-mer de savoir comment l’adapter sur les 3 océans. Une adaptation possible pourrait être : local = territoire et intermédiaire = Outre-mer (Structure Ultra Numérique préconisée aussi par ailleurs).

 B - la notion de continuité numérique territoriale

Les coûts de connexion individuels observés dans l’ensemble des territoires sont largement supérieurs à ceux de Métropole.

Nous avions sous l’appellation "Continuité numérique territoriale" étudié le financement qui pouvait faire baisser ces coûts essentiellement dus aux distances de câbles à parcourir.

Les opérateurs n’ont pas été favorables à la mise en place de cette mesure qui demandait énormément de transparence de leur part et qui en plus leur aurait imposé en contrepartie d’améliorer la qualité de service.

 C - une réflexion sur des thématiques prioritaires (sélection effectuée par la méthode des post-it regroupés en "patatoïdes")

Il est apparu nécessaire d’ébaucher des solutions pour :
1. La structuration du réseau des acteurs ultramarins
2. La définition du périmètre d’intervention
3. Les sources de financement

  • La structuration du réseau :

Le besoin s’est fait sentir de permettre aux acteurs ultra-marins de l’inclusion numérique de partager leurs expériences, d’être force de proposition et de faire du lobbying.

Il a été retenu en première approche de créer une association loi 1901 regroupant en tant qu’adhérents les acteurs terrain associatifs et en associant les acteurs publics.

Le modèle associatif est apprécié pour sa facilité de mise en œuvre et d’évolutivité.

Toutefois le réseau pourrait prendre la forme d’un consortium d’acteurs dont les compétences complémentaires le rendent apte à se positionner sur l’appel à projet « Hubs France Connectée ».

Au vu du regroupement d’acteurs d’horizons différents, le groupe (Ultra Numérique) pourrait devenir un groupe transverse à plusieurs collèges qui composent la SCIC La MedNum.

  • La définition du périmètre d’intervention

Les 4 axes ci-dessous ont été évalués :
Les publics cibles (liste des publics selon les niveaux d’intervention requis)
Les modalités de partages (référentiels, évaluations,...)
La formation des acteurs (agents publics, médiateurs, citoyens)
La fourniture de matériel (économie circulaire, pico-ordinateurs,...)

  • Les sources de financement

Les différentes sources connues concernant le fonctionnement et l’investissement ont été listées.

Il apparaît des différences entre les territoires, par exemple, la Nouvelle Calédonie et la Polynésie Française en seraient pas éligibles à toutes les aides européennes.

 Présence de l’Outre-mer à NEC

Les allocutions de Johanna Rolland, la Maire de Nantes, de Emmanuel Vandamme, président de la SCIC La MedNum et de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé du numérique ont bien montré à quel point l’inclusion numérique était une priorité pour tous les acteurs.

La participation de la délégation de NEC+Ultra à NEC aux ateliers et tables rondes a bien mis en évidence des différences d’approche des problématiques d’inclusions entre la Métropole et l’Outre-mer.

S’il fallait en retenir une ce serait la différence d’implication des opérateurs de services publics, qui en Outre-mer n’auraient pas les moyens de financer des actions d’inclusion alors qu’ils nouent des partenariats et signent des chartes en ce sens au niveau métropolitain.

Il en va de même de l’implication des acteurs privés, qui en dehors de la Polynésie Française n’ont pas été sollicités et vont donc concerner plusieurs actions en vue de nouer des partenariats sur les territoires ultramarins.

Nous avons aussi particulièrement apprécié la possibilité qui nous a été offerte de nous entretenir avec Monsieur Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, qui semble avoir apprécié la démarche ultramarine et a demandé de lui faire parvenir la synthèse de nos travaux.

JPEG - 211.2 ko
Avec Mounir Mahjoubi - Secrétaire d’Etat en charge du numérique

Rappel : La tenue de NEC+Ultra a été facilitée par l’aide décidée conjointement par le Ministère des Outre-mer et l’Agence du Numérique, ainsi qu’à l’hébergement fourni par la Ville de Nantes et la logistique offerte par l’association PING.

[1Merci à Julien Bellanger et à toute l’équipe de PING pour l’accueil et le support à NEC+Ultra


Portfolio

Travaux de NEC+Ultra Travaux de NEC+Ultra Travaux de NEC+Ultra Travaux de NEC+Ultra Travaux de NEC+Ultra
Accueil | Contact | info legales | Plan du site |
Syndication : Suivre la vie du site Site  Suivre la vie du site Actualités   ?